(¯`•.•'¯)NoUr Al YaQiNe(¯`•.•'¯)

Nour el Yaqine, el Qur'an el Karim wa sunnah sahiha 'an minhaj salafs salih En Quête de 'ilm et de Piété... Mes Soeurs entrez en Paix!
 
AccueilGalerieFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la purification des coeurb

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Abd'illah
Admin
avatar

Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: la purification des coeurb   Lun 31 Déc - 18:45

بسم الله الرحمن الرحيم

salamou Alaykounna wa rahmatouAllahi wa barakatouh

Tiré de www.maslak.free.fr:

Al-Fawaa'id : Points de bénéfices
Par l'Imam - Le cheikh al-Islam - Ibnul Qayyim al-Jawziyyah (751H) [1]






I. Six Protocoles d'apprentissage : [2]

Ibnul Qayyim a dit, « Il y a six étapes à la connaissance :



Premièrement : Poser des questions d'une bonne façon

Deuxièmement : Demeurer silencieux et écouter attentivement

Troisièmement : Bien comprendre

Quatrièmement : Mémoriser

Cinquièmement : Enseigner

Sixièmement : Et c'est son résultat : Agir sur la science et observé sa limite. [3]

II. Résultat de l'humilité :

Ibnul Qayyim a dit, « Un des salafs (pieux prédécesseur) à dit : « En effet, le serviteur commet un péché par lequel il entre au paradis ; et un autre fait une bonne action par laquelle il entre en enfer. » Il lui a été demandé : Comment cela ? Ainsi il a répondu : Celui qui a commis le péché, pense constamment à cela ; ce qui lui cause la crainte et le regret de cela ; en pleure et se sent honteux en face de son Seigneur le Très Haut - à cause de cela. Il se tient en présence d'Allah, navré de douleur et avec sa tête abaissée dans l'humilité. Ainsi ce péché lui est plus salutaire que de faire des actes d'obéissance, puisqu'il lui a fait avoir de l'humilité et de la soumission - qui mène au bonheur et au succès du serviteur - dans la mesure ou ce péché devient la cause pour lui d'entrer au paradis. Quant au faiseur de bien, alors il ne considère pas ce bien comme une faveur de son Seigneur sur lui. Plutôt, il devient arrogant et impressionner par lui-même, disant : J'ai réalisé ceci et cela, et tels et tels. Ainsi cet accroissement de lui dans l'auto adulation, la fierté et l'arrogance, deviennent la cause pour sa destruction. » [4]

III. Purifier le cœur :

Ibnul Qayyim a dit « Il n'y a pas de doute que le cœur devient couvert de rouille, comme le plat en métal, l'argent, et leurs semblable - devenus rouillé. Ainsi la rouille du cœur est polie par le dhikr (rappel d'Allah), pour que le dhikr polisse le cœur jusqu'à ce qu'il devienne semblable à un miroir brillant. Cependant, quand le dhikr est abandonné, la rouille reviens ; et quand cela recommence alors le cœur de nouveau commence à être nettoyé. Ainsi, le cœur devenu rouillé est dû à deux choses : Les péchés et ghaflah (négligence du rappel d'Allah). De même il est nettoyé et polie par deux choses : istighfaar (la recherche du pardon d'Allah) et le dhikr. » [5]

IV. Jihaad contre l'ego :

« Jihaad (effort) contre l'âme a quatre étapes :

Premièrement : S'efforcer dans l'apprentissage et la religion de vérité, il ne peut y avoir aucun bonheur vrai, ni n'importe quel plaisir en ce monde et dans l'au-delà, excepté par elle.

Deuxièmement : S'efforcer d'agir sur ce qui a été appris, puisque la connaissance sans l'action n'est pas bénéfique, plutôt cela cause la mal.

Troisièmement : S'efforcer d'inviter d'autres vers lui et d'enseigner à ceux qui ne savent pas, autrement il pourra être considéré de ceux qui cachent ce qu'Allah a révélé de guidance et d'explication clair. Puisque la science ne peut ni profiter ni sauver une personne de la punition d'Allah.

Quatrièmement : S'efforcer d'être patient et de persévérer contre ceux qui s'opposent à cette da'wah (appel) à Allah et ceux qui cherche à causé le mal - supporter patiemment toutes les difficultés pour Allah.

Quand ces quatre étapes sont complétées, alors une telle personne est considérée comme parmi les Rabbaaniyyeen. Les salafs ont convenu qu'un disciple ne méritera pas le titre de Rabbanee jusqu'à ce qu'il reconnaisse et comprenne la vérité, agit sur elle, et l'enseigne aux autres. Ainsi quiconque à la connaissance, agit sur elle, et enseigne cette science aux autres, est considéré parmi les Rabbaniyyeen. » [6]

V. Epreuves du cœur :

Ibnul Qayyim a dit, tout en commentant le hadith suivant, « Des épreuves et des tourments seront présentés aux cœurs, comme une natte de roseau entrelaçant le bâton par le bâton. N'importe quel cœur qui observe ces épreuves aura une marque noir en lui. Cependant, n'importe quel cœur qui les rejette aura une marque blanche mise en lui. Le résultat est que les cœurs seront de deux sortes : Un blanc semblable à une pierre blanche, qui ne sera nuie par des épreuves aussi longtemps que les cieux et la terre supporterons ; et l'autre sombre et rouillé, comme un navire retourné ; incapable d'identifier le bon, ni rejeter le mal, mais plutôt étant absorbé avec ses passions. » [7]

« Les fitan (épreuves) qui sont présentées aux cœurs - et qui sont la cause de sa faiblesse - sont :

1) Les épreuves concernant le shahwah (faux désir)

2) Les épreuves concernant la shubhah (doute)…

Ainsi, le premier cause l'intention et le désir d'être corrompu, tandis que le second provoque la corruption de la connaissance et de la croyance. » [8]

Parlant au sujet de telles épreuves, il dit, « Les cœurs - une fois exposé à de telles fitan (épreuves) - sont de deux types :

1) Premier type : Un cœur une fois exposé a de telles épreuves, les absorbent comme une éponge qui imbibe l'eau vers le haut, laissant en elle une tâche noire. Un tel cœur continuera à imbiber vers le haut les diverses épreuves qui lui sont présentées, jusqu'à ce qu'il deviennent foncé et corrompu - c'est ce qui est signifié par « un navireretourné », ainsi quand ceci ce produit, deux danger et maladiesmortelless'emparentdeluileplongentdanslade struction Premièrement : Confondre le bon avec le mal, ainsi il ne reconnaît ni le bon, ni ne rejette le mal. Cette maladie peut s'emparer de lui à tel point qu'il croit le bon être le mal ; et le mal être le bon, la sunnah être la bid'ah (innovation) ; et l'innovation être la sunnah, et la vérité être le faux, et le faux être la vérité.

Deuxièmement : Juger par ses caprices et ses passions, au dessus et contre ce que le messager d'Allah est venu - étant asservi par ses caprices et désirs et étant mené par eux également.

2) Second type : Un cœur blanc dans lequel la lumière de l'imaan est éclatante et son éclat est illuminé. Ainsi quand des épreuves sont présentées à un tel cœur, elles sont rejetées et tourne loin de lui. Cela fera augmenter sa lumière, son illumination et sa force.

VI. Quatre principes d'adoration :

« (La ayaah), « C'est toi seul que nous adorons » [S al-Fatiha V5] est construit sur quatre principes : S'assurant que Allah et Son messager aiment et sont satisfait (1) des paroles du cœur et (2) de la langue ; et (3) l'action du cœur et (4) des membres.

Ainsi Al-'Uboodiyyah (servitude et soumission à Allah) est un terme global pour toute ces quatre étapes. Celui qui les réalise a en effet réalisé, « C'est toi seul que nous adorons ».

La parole du cœur : C'est l'i'tiqaad (croyance) dans ce qu'Allah - Le plus Parfait - à informé au sujet de Lui-même, concernant Ses noms, Ses attributs, Ses actes, Ses anges, et tout ce qu'Il a envoyé par la langue du messager .



La parole de la langue : Elle doit informer et transmettre (ce qu'Allah a révélé), ppeler à cela, le défendre, en expliquant les fausses innovations qui s'oppose à cela, en établissant son rappel et en transmettant ce qui est ordonné.

L'action du cœur : Tel que l'amour pour Lui, la confiance en Lui, se repentir à Lui, avoir la crainte et l'espoir en Lui, accomplir la religion purement et sincèrement pour Lui, avoir de la patience dans ce qu'Il ordonne et interdit, avoir de la patience dans ce qu'Il décrète et être satisfait de cela, avoir de l'allégeance et de l'hostilité dans Son bénéfice, se soumettre devant Lui, devenir apaisé avec Lui et autre que cela, des actions du cœur qui sont joint à l'action des membres… et les actions des membres sans actions du cœur ont peu de bénéfice, si ce n'est aucun bénéfice du tout.

L'action des membres : Comme la prière et le jihaad, s'occuper de la jama'ah et être avec le jama'ah, aider ceux qui sont dans l'impossibilité et manifester de la bonté et de l'amabilité à la création, et autre que ceci ». [10]

Apostille :

[1] Il est Abu 'Abdullah Shamsud-din Muhammad Ibn Abu Bakr plus connu comme Ibnul Qayyim (ou Ibnul Qayyim al-Jawziyyah). Il est né en l'an 691H dans la ville de Damas. Depuis le jeune âge il a commencé à acquérir de la science et à étudier sous de nombreux éminent professeur, le plus notable était cheikh al-Islam Ibn Taymiyah. Ses étudiant incluait le genre d'Ibn Kathir, adh-Dhahabee, Ibn Rajab, Ibn 'Abdul-Haadee et d'autres. Il a écrit plus de quatre vingt dix livres et livret - tous caractérisés par leur adresse émouvante à l'âme et au cœur, aussi bien de leur exactitude, précision et profondeur de recherche. Ibnul Qayyim est mort la nuit du jeudi 13 de Rajab au moment de l'adhaan du 'Ishaa de l'an 751 H. Testaments de sa connaissance global, ferme adhérence à la voie des salafs ; excellente manières, adoration et zuhd on été données par al-Haafid Ibn Hajar dans ad-Durarul-Kaaminah (3/400), al-Haafid Ibn Rajab dans Dhayl Tabaqaatul-Hanaabilah (2/447), ash-Shawkaani dans al-Badrut-Taali' (2/143-146) et aussi al-Haafidh Ibn kathir qui dit à propos de lui dans al-Bidaayah wan-Nihaayah (14/246), « Il a atteint une grande aptitude dans beaucoup de branche de la sciences, particulièrement la science du tafsir, hadith et usool. Quand cheikh Taqiyyud-din ibn Taymiyah était retourné en Égypte en l'an 712H, il était resté avec le cheikh jusqu'à ce qu'il meurt, apprenant énormément de science de lui ; avec la connaissance qu'il avait déjà occupé lui-même dans l'acquisition. Ainsi il est devenu un savant remarquable dans beaucoup de branche de la science. Il continuai à rechercher la science considérablement jour et nuit et était constant en invoquant humblement son Seigneur. Il récitait bien et avait d'excellentes manières. Il avait beaucoup d'amour et n'a pas nourri d'envie pour personne, ni nuit à personne, ni chercher à trouver les défauts de personne, ni n'amène de la méchanceté vers personne. J'était un de ceux qui lui tenait le plus compagnie et un des plus aimé de lui. Je ne connais personne dans le monde, en cette époque, qui est un plus grand adorateur que lui. Sa salaat (prière) était très prolongé, avec le rukoo prolongé (inclinaison) et sujood (prosternation). Ses compagnons lui reprochaient souvent cela, pourtant il n'a jamais répliqué, ni n'a abandonné cette pratique - Puisse Allah le combler de Sa miséricorde ».
[2] Ce qui suit sont quelques points de bénéfices - extrait à partir des divers travaux du cheikh - concernant la purification des âmes et le traitement des maladies du cœur.
[3] Miftaah Daarus-Sa'aadah (p. 283)
[4] al-Waabilus-Sayyib minal-Kalimit-Tayyib (p. 15)
[5] al-Waabilus-Sayyib (p. 80)
[6] Zaadul-Ma'aad fee Hadee Khayril-'Ibaad (p. 9-11)
[7] Rapporté par Muslim (no. 144), de Hudhayfah
[8] Ighaathatul-Lahfaan (p. 40)
[9] Ighaathatul-Lahfaan (p. 39-40)
[10] Madaarijus-Saalikeen (1/100-101)
Tiré du site T.R.O.I.D PUBLICATION
[ http://maslak.free.fr/article.php?id_article=186 ]

provenant de darwa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
la purification des coeurb
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Purification d'un apartemment
» 2 février Présentation de Jésus au Temple Purification de Marie
» Retraite spirituelle - purification du corps
» 2 février : Présentation de Jésus / Purification de Marie
» La PRÉSENTATION de JÉSUS au TEMPLE et la PURIFICATION de MARIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
(¯`•.•'¯)NoUr Al YaQiNe(¯`•.•'¯) :: 'Aqida :: Usul Al Deen-
Sauter vers: