(¯`•.•'¯)NoUr Al YaQiNe(¯`•.•'¯)

Nour el Yaqine, el Qur'an el Karim wa sunnah sahiha 'an minhaj salafs salih En Quête de 'ilm et de Piété... Mes Soeurs entrez en Paix!
 
AccueilGalerieFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 usul at thalatha:2eme fondements(traduction francaise)

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Abd'illah
Admin
avatar

Nombre de messages : 1046
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: usul at thalatha:2eme fondements(traduction francaise)   Sam 26 Mai - 23:39

Le Deuxième Fondement : la connaissance de l'Islâm avec ses preuves

Le deuxième fondement est la connaissance de la religion de l'Islam au moyen des preuves. Or, l'Islam, c'est la soumission Allah par l'Unicité, la sujétion en Lui obéissant et le désaveu du polythéisme et ses adeptes.

De plus, la religion comporte trois degrés, à savoir : l’Islâm, l’Imân et l'Ihsân, et chacun de ces degrés est bâti sur des piliers.

Les piliers de l'Islam sont au nombre de cinq : l'attestation qu'il n'y a de divinité [en droit d'être adorée] si ce n'est Allah et que Muhammad est Son messager, accomplir la priere s'acquitter de la Zakât, jeûner le mois de Ramadân, et effectuer le pèlerinage à la maison sacrée d'Allah.
La preuve au sujet de l'attestation réside dans la parole d'Allah - تعالى - : { Allah atteste, ainsi que les anges et ceux possèdent la science, qu'il n'y a point de divinité [digne d’adoration] à part Lui, le Mainteneur de la justice. Point de divinité [en droit d'être adorée] à part Lui, le Puissant, le Sage ! } 1


Le sens de cette attestation est qu'il n'y a point de di véritable si ce n'est Allah. Ainsi, « Il n'y a point de divinité » (lâ Ilâha) nie [la légitimité de] tout être adoré autre qu'Allah, et « si ce n'est Allah » (Illa Allâh) affirme l'unicité d'Allah Unique sans associé dans Son adoration, de la même façon qu'Il n’a pas d'associé dans la création.

L'exégèse de cette attestation réside dans la parole d' Allah - تعالى - :
{ Et lorsqu'Abraham dit à son père et à son peuple : " Je désavoue totalement ce que vous adorez, à l'exception de Celui qui m'a créé, car c'est Lui en vérité qui me guidera". Et il en fit une parole qui devait se perpétuer parmi sa descendance. Peut-être reviendront-ils ? }2 ainsi que le verset suivant :
{ Dis: "Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous : que nous n'adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d'Allah". Puis, s'ils tournent le dos, dites: "Soyez témoins que nous, nous sommes soumis". }3


La preuve au sujet de l'attestation que Muhammad est le messager d'Allah réside dans la parole d'Allah - تعالى - : { Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants }4.

Le sens de l'attestation que Muhammad est le messager d'Allah est le suivant : obéir à ses commandements, attester de la véracité des informations dont il nous fait part, s'éloigner de ce qu'il a interdit et réprimé, et n'adorer Allah qu'au moyen ce qu'il a légiféré.

La preuve au sujet de la prière, de l'aumône légale (Zakât) et de l'explication du Tawhîd réside dans la parole d'Allah - تعالى - : { Il ne leur a été commandé, cependant, que d'adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d'accomplir la Salâ et d'acquitter la Zakât. Et voilà la religion de droiture. } 5

La preuve au sujet du jeûne réside dans la parole d'Allah - تعالى - : { Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété,}6


La preuve au sujet du pèlerinage se trouve dans la parole d'Allah - تعالى - : { Et c'est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d'aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas... Allah Se passe largement des mondes. }7

Le deuxième degré est la foi (Al-Îmân), qui présente un peu plus (bid’) de soixante-dix branches (Shu’bah) dont la plus élevée est le fait de dire : il n'y a pas de divinité [en droit d'être adorée] si ce n'est Allah, et la plus basse, est d'ôter de la route un objet gênant et la pudeur est une des branches de la foi.
Ses piliers sont au nombre de six : croire en Allah, Ses anges, en Ses Livres, en Ses Messagers, au Jour Dernier, et de croire au destin, qu'il soit favorable ou défavorable.


La preuve concernant ces six piliers réside dans la parole d'Allah - تعالى - :
{ La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes }8
Et la preuve concernant le destin réside dans la parole d'Allah - تعالى - : { Nous avons créé toute chose avec mesure. }9


Le troisième degré est la bienfaisance (Al-Ihsân) qui n’a qu'un seul pilier qui est « d'adorer Allah comme si tu Le voyais, car si tu ne Le vois pas, Lui, certes, te voit. »

La preuve à ce sujet réside dans la parole d'Allah - تعالى - : { Certes Allah est avec ceux qui [L']ont craint et ceux qui sont bienfaisants. }10,
ainsi que Sa parole :
{ Et place ta confiance dans Le Tout Puissant, le Très Miséricordieux, qui te voit quand tu te lèves, et (voit) tes gestes parmi ceux qui se prosternent. C’est Lui vraiment, Celui qui entend tout, Celui qui sait tout. }11
et Sa parole : { Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, et vous n'accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l'entreprenez. }12
La preuve tirée de la Sunnah est le célèbre Hadîth de l’ange Jibrîl : D’après ‘Omar - رضي الله عنه - qui a dit : Pendant que nous étions un jour assis chez le Prophète - صلى الله عليه و سلم - , apparut soudain parmi nous une certaine personne portant des habits tout blancs, ayant des cheveux très noirs ; aucune trace d’un long voyage ne paraissait sur lui et aucun parmi nous ne le connaissait. Il s’avança et s’assit près du Prophète - صلى الله عليه و سلم - . Il appuya ses genoux contre les siens, posa les paumes de ses deux mains sur ses deux cuisses et dit :
- Ô Muhammad, informe-moi sur l’Islam


- L’Islam, dit le Prophète - صلى الله عليه و سلم - , c’est que tu témoignes qu’il est pas de dieu sinon Dieu et que Muhammad est l’Envoyé de Dieu, que tu célèbres la prière, que tu donnes l’aumône [ Zakât ], que tu jeûnes le mois de Ramadan et que tu fasses le pèlerinage de la Maison si tu en as la possibilité.


- L’étranger : Tu as dit la vérité.


Nous nous sommes alors étonnés de cette situation : Il le questionne puis il l’approuve.


- L’étranger : Informe-moi sur la foi [ Imân ].


- La foi, dit-il, c’est que tu croies en Dieu, en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses Envoyés, au Jour Dernier,
et que tu croies dans le Décret [ Qadar ], qu’il s’agisse dans son bien ou de son mal.


- L’étranger : Tu as dis la vérité, dit-il


- L’étranger : Informe-moi sur le bel-agir, ajouta-t-il.


- Que tu adores Dieu comme si tu Le voyais. Et si tu ne Le vois pas, Lui te voit.
Lui répondit le Prophète - صلى الله عليه و سلم -.

- L’étranger : Informe-moi sur l’Heure ( de la résurrection ).


- Celui qui est interrogé n’en sait pas plus sur elle que celui qui l’interroge, lui répondit-il.


- L’étranger : Informe-moi sur ses signes précurseurs.


- Quand la femme donnera naissance à sa propre maîtresse, et quand tu verras les vas-nu-pieds, les déguenillés et les gueux, gardiens de bêtes, rivaliser dans l’élévation des constructions.

Puis l’homme s’en alla. Je restais un bon bout de temps sans rien demander sur cette affaire, puis l’Envoyé d'Allah - صلى الله عليه و سلم - me dit :


- Sais-tu qui est venu m’interroger ?


- Allah et Son Envoyé le savent mieux que moi, lui dis-je.


- C’est l’Ange Gabriel. Il est venu vous apprendre votre religion.




____________________
Notes
1 Sourate Al-'Imrân, v. 18.
2 Sourate Az-Zukhruf, v.26-28.
3 Sourate Âli 'Imarân, v.64.
4 Sourate At-Tawbah, v.128.
5 Sourate Al-Bayyinah v.5.
6 Sourate Al-Baqarah, v. 183.
7 Sourate Âli 'lmrân, v. 97.
8 Sourate A l-Baqarah, v. 177.
9 Sourate Al-Qamar, v. 49.
10 Sourate An-Nahl, v. 128.
11 Sourate Ash-Shu'arâ, v. 217-220.
12 Sourate Yûnus, v. 61.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
usul at thalatha:2eme fondements(traduction francaise)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Explication de Cheikh Ibn Baz (audio + écrit)
» Linguistique interprétative et fondements sémiotiques de la traduction
» Oussoul Thalatha (Charh de Cheykh Al Fawzan)
» Evénement: nouvelle traduction de l'Iliade par P.Brunet
» Collecte des sites et forums pour le bac et études.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
(¯`•.•'¯)NoUr Al YaQiNe(¯`•.•'¯) :: 'Aqida :: Usul Al Deen-
Sauter vers: